heinz sauer-daniel erdmann-johannes fink -christophe marguet


"special relativity"


Après une recontre avec Heinz Sauer à Francfort en 2011, Daniel Erdmann a senti la nessicité de réunir ces 4 musiciens d´exception autour d´un réel projet franco-allemand. Depuis quelque temps Daniel Erdmann avait envie de mener un projet à bien qui s´inscrit dans l´héritage du jazz allemand/européen des années 60/70 et qui veut faire une traduction de ce qui veut dire cette tradition aujourd´hui.

Les groupes et la musique de Albert Mangelsdorff de cette époque ont beaucoup influencé et inspiré Daniel Erdmann qui poursuit sa recherche d´un jazz actuelle. En plus Albert Mangelsdorff était porteur de projets transfrontalieres comme le Bigband  franco-allemand, ce projet suis cette route, aussi en incluant un projet pédagogique avec deux classes d´écoles, une de Strasbourg et une de Offenburg.

Heinz Sauer, un des héros du jazz allemand et saxophoniste de ces groupes nommé au dessus est exactement dans cette démarche de toujours continuer à chercher un jazz d´aujourd´hui. C´est donc une chance d´essayer de continuer ensemble sur ce chemin.

la musique, écrite ou arrangé spécialement pour ce projet et ces musiciens, sont des arrangements de morceaux que Albert et Heinz ont écrit dans les années 60/70 et des compositions originales de Heinz et Daniel. Des compositions qui laissent bien évidement beaucoup de place à l´improvisation. Et avec des musiciens qui sont dans une esperit de partage, toujours au service de la musique.



Heinz Sauer

Heinz Sauer - la légende du saxophone et du jazz allemand - est né en 1932 à Merseburg. Depuis 1960, il travaille en tant que saxophoniste et compositeur pour l'ensemble de jazz de l'Orchestre Radio de Francfort. De 1960 à 1978, il a été membre du Quartet et Quintet de Albert Mangelsdorff. En 1968, il devient un membre des  German All Stars et en 1974 il fonde son premier  propre groupe: Voices. L'intensité absolue et l´individualité artistique de son jeu de saxophone ainsi ses compositions lui ont assuré un chemin toujours indépendante. En 1991, il a été honoré avec le Prix de Jazz du gouvernement de l'État de Hesse et en 1999 avec le Prix Albert-Mangelsdorff. Avec Michael Wollny, il a notamment recu en 2005 le Vierteljahrespreis der deutschen Schallplattenkritik pour "Melancholia", et en 2006, le "Choc de l'année" - Prix annuel de l'jazzman français pour "certain beauty». En 2008 il a recu le Prix de Jazz SWR, et en 2011 Heinz Sauer a remporté le prix de musique allemand "Echo Jazz" dans la catégorie «instrumentiste de l'année Saxophone / instruments à vent national" pour le CD "Si (bleu) Puis (bleu)".


Daniel Erdmann

Daniel Erdmann est né en 1973 à Wolfsburg, en Allemagne. Il débute le saxophone à l’âge de dix ans avant de poursuivre de 1994 à 1999 des études musicales au conservatoire Hanns Eisler de Berlin. En 2001, il obtient une bourse du Haut-Conseil Culturel Franco-Allemand pour s’installer à Paris. Dès lors, il se partage entre la France et l’Allemagne.

Depuis 1994, Daniel Erdmann a donné des concerts dans toute l’Europe, en Asie, en Afrique, aux États-Unis et au Canada. Sa route a croisé celle de nombreux musiciens, dont : Aki Takase, Yves Robert, Ed Schuller, John Schröder, Conny Bauer, Herb Robertson, John Betsch, Rudi Mahall, Linda Sharock, Peter Kowald,  Joachim Kühn, Louis Sclavis, Vincent Courtois et bien d´autres.

Actuellement il travaille avec les groupes DAS KAPITAL (avec Hasse Poulsen et Edward Perraud), le Erdmann-Rohrer Quartet (avec Vincent Courtois, Frank Möbus et Samuel Rohrer), Edouard Bineau Wared,  Patchwork Dreamer, en Duo avec Carsten Daerr, Christophe Marguet, Vincent Courtois Trio "the mediums" , Johannes Fink Quartet with Joachim Kühn.

Avec Das Kapital il a recu le "Jahrespreis der deutschen Schallplattenkritik 2011"


Johannes Fink

Johannes Fink est né en 1964 à Erlangen. Après avoir étudié le piano, la guitare et la batterie dès l’âge de dix ans, il apprend la contrebasse et le violoncelle en autodidacte. Il vit depuis 1995 à Berlin et travaille comme musicien et compositeur.

Ces dernières années, Johannes Fink a eu l’occasion de travailler avec notamment : Ack van Rooyen, Tim Berne, Lee Konitz, Marc Ducret, Allan Praskin, John Betsch,

François Théberge, Aki Takase, Charly Antolini, Herb Robertson, Adam Pieronczyk, Rudi Mahall, Bill Elgart, Nicolas Simion, Alexander von Schlippenbach, Marty Cook, John Schröder, Axel Dörner, Larry Porter, E. Mangelsdorf, Urs Leimgruber, Daniel Erdmann, Frank Möbus, Michael Thieke, Eric Schaefer, Carsten Daerr, Joachim Kühn, Till Brönner, Conny Bauer, Yves Robert, Tobias Delius, Tim Berne, Bamberger Symphoniker, Herb Robertson...

« L’ingéniosité rythmique et mélodique de Johannes Fink avec sa contrebasse connaît peu de limites, sans parler de la rondeur de sa sonorité qui contribue de manière significative à la chaleur et à l’émotion contenue dans sa musique. » M. Bäumel - Dresdner Zeitung



Né en 1965, il étudie avec Jacques BONNARDEL, Michel SARDABY, l’école AGOSTINI, Keith COPELAND, et vit de la musique dès l’âge de 20 ans. Parallèlement, il suit des stages avec Kenny BARRON, Rufus REID, Victor LEWIS, David LIEBMAN, Richie BEIRACH, Ron Mc LURE, Billy HART et John ABERCROMBIE.

Il a joué avec Barney WILEN, Alain JEAN-MARIE, Vincent HERRING, Bud SHANK, René URTREGER, Turk MAURO, Buddy DE FRANCO, Ted NASH, Ted CURSON, Don SICKLER, Louis SMITH, Wild « Bill »DAVIS Jr, Stephane GRAPPELLI, Didier LEVALLET, Enrico RAVA, François CORNELOUP, Richard GALLIANO, François JEANNEAU, Paolo FRESU, Glenn FERRIS, Marc DUCRET, Claude TCHAMITCHIAN, Gian Luigi TROVESI, Louis SCLAVIS, Claude BARTHÉLÉMY, Yves ROBERT, Christof LAUER, Michel PORTAL, Dominique PIFARÉLY, Pascal CONTÉ, Ricardo Del FRA, Mat MANERI, Herb ROBERTSON, Barry GUY, Paul ROGERS, Kenny WHEELER, François COUTURIER, Larry SCHNEIDER, Joëlle LEANDRE, Anouar BRAHEM, Evan PARKER, John GREAVES, Roswell RUDD, John TCHICAI, NDR Big band (hambourg).

En 1993, il fonde son propre trio et remporte en 1995, le premier prix d’orchestre au concours de la Défense, ainsi que le premier prix de composition. Il reçoit le « DJANGO D’OR » (Révélation Espoir Français) et est nommé « TALENTS JAZZ 1998 » (Adami) pour son premier disque en trio.

Il s’est produit dans la plupart des grands festivals de Jazz (Nice, Banlieues Bleues, La Villette, Le Mans, Sons d’hiver, Coutances, Uzeste, Samois, Besançon, Luz St sauveur, Amiens, Parthenay, Strasbourg, Nevers, Nancy, La Seyne sur mer, Tourcoing, Mulhouse, Grenoble, Perpignan, Marciac, etc...), et a joué dans de nombreux pays étrangers (Chine, Japon, Taiwan, Brésil, Colombie, Pérou, Equateur, Cuba, Afrique du sud, Madagascar, Seychelles, Namibie, Mozambique, Zimbabwe, Ouganda, Rwanda, Kenya, Cameroun, Egypte, Syrie, Liban, Libye, Maroc, Ukraine, Norvège, Roumanie et les pays de la communauté européenne).

Il a participé à l’enregistrement de musique de films pour Bertrand TAVERNIER : « ÇA COMMENCE AUJOURD’HUI » musique de Louis SCLAVIS et « HOLY LOLA» musique d'Henri TEXIER.

Actuellement,iltravailleavec sonQuartet« Résistance Poétique »(Sébastien TEXIER, Bruno ANGELINI et Mauro GARGANO) avec lequel il obtient le “Choc de l’année 2008” Chez Jazzman pour le Cd “Itrane” ainsi qu’en duo avec le comédien Frederic PIERROT sur une lecture du livre de l’Intranquillité de Fernando Pessoa, et collabore de façon régulière avecHenriTEXIER,EricW A TSON,YvesROUSSEAU,JoachimKÜHN,Claude TCHAMITCHIAN, Hélène LABARRIÈRE et Jean-Marc FOLTZ.